Numéro 9 : un court-métrage avant tout

9

Comme pas mal de monde, nous sommes allés voir Numéro 9 sorti dernièrement au cinéma. Co-produit par Tim Burton et Timur Bekmambetov, ce film d’animation déçoit par la minceur de son scénario.

En revanche, nous vous invitons à revenir au court-métrage d’origine du même réalisateur, 9, qui a donné naissance au film. On est déjà embarqué dans cet univers post-apocalyptique si particulier et les personnages sont les mêmes si ce n’est qu’ils sont muets. On y découvre également les machines exterminatrices, numéro 9 qui fait marcher une ampoule et les fameuses âmes vertes des disparus…

Alors pourquoi en faire un long-métrage ? L’industrie a ses raisons que la raison ne connaît pas.

En bonus, les deux autres courts-métrages de Shane Acker, un réalisateur talentueux, qui espérons-le, réussira son prochain essai…

9 (2005)

The Astounding Talents of Mr. Grenade (2003)

The Hangnail (1999)

Publicités

~ par Stephon sur 24 août 2009.

2 Réponses to “Numéro 9 : un court-métrage avant tout”

  1. […] idées à Peter Jackson, futur producteur de District 9. Et malheureusement pour nous, la fameuse loi des 9 va sévir : on obtient un long-métrage bancal construit sur une idée de […]

  2. […] les 10-14 ans. C’est un peu mince, non? Quelque chose me dit qu’ils auraient dû en rester au court-métrage initial… Vu le 10 oct.2009. Note: […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :