Xenogenesis : Quand James Cameron n’avait pas de pétrole…

… Il avait des idées ! Son premier film, le court-métrage Xenogenesis, en témoigne. Avec un budget très restreint, James Cameron pose les bases de son cinéma et de son dernier film Avatar, tout juste sorti sur nos écrans.

L’histoire d’amour est bien là, les robots aussi (parfois pilotés par l’Homme). On sent déjà poindre une certaine maîtrise dans les scènes d’action, même si ici, les robots se déplacent à la vitesse d’un Jake Sully sur son fauteuil. Finalement, il a fallu attendre que Cameron ait les moyens de ses ambitions pour pouvoir pleinement s’exprimer.

Xenogenesis (1978)

Publicités

~ par Stephon sur 21 décembre 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :