Preview : ‘Une Education’ de Lone Scherfig

Très remarqué à Sundance l’an passé, Une Education constitue une rupture dans la carrière de Lone Scherfig, cinéaste danoise s’étant essayé au Dogme 95. Elle tourne ici pour la première fois avec un casting de renommée internationale. Et on peut dire que cela lui réussit puisque Carey Mulligan, Peter Sarsgaard, Alfred Molina ou encore Emma Thompson sont tour à tour épatants. Et j’en oublie… (Une pensée solidaire à Olivia Williams trop souvent mal employée à mon goût)

Dans le swinging London des années 60, la jeune Jenny (Mulligan, excellente et à surveiller de très près dans les prochains films de Mark Romanek et Oliver Stone) préfère écouter Juliette Gréco plutôt qu’étudier le Latin -on la comprend- et ne va pas tarder à tomber sous le charme d’un trentenaire (Sarsgaard toujours aussi bon) menant la grande vie.

Autant le dire tout de suite, An Education (en VO) n’est pas LA réussite sur laquelle tout le monde semble s’accorder outre-Atlantique mais cela n’en reste pas moins un film charmant et enjoué. Filmé avec talent dans une belle reconstitution des sixties, le spectateur pars en virée avec Jenny, tombe sous le charme de David, lui aussi, avant de déchanter.

Durant 1h30, on visite les boîtes de Jazz, on danse sur du Mel Tormé en nightclub. On parie sur des lévriers en tenue de soirée et retrouve un Paris fantasmé. Le tout, emballé par la jolie photo de John de Borman (à ne pas confondre avec John Boorman, l’auteur de l’unique Zardoz) qui s’était chargé d’éclairer Last Chance for Love ou Miss Pettigrew. La relation décomplexée fille-parents fait légèrement penser à celle de Juno, ce qui n’est par pour nous déplaire et ajoute au côté comique du film. On souhaite à Une Education le même succès…

Enfin, un mot sur le respecté Nick Hornby (Haute Fidélité) qui signe ici le scénario et démontre une fois de plus tout son talent.

En 2 mots : Un bien joli film qui deviendra sans aucun doute un classique pour beaucoup. A voir.

Publicités

~ par Stephon sur 7 janvier 2010.

2 Réponses to “Preview : ‘Une Education’ de Lone Scherfig”

  1. […] bonne surprise de la semaine. A coupler avec la vision de An Education pour rester dans cette nostalgie sixties. Arf, c’était mieux […]

  2. […] casting, on retrouve les deux révélations de l’année passée, Carey Mulligan (An Education) et Andrew Garfield (la star Boy A, qui reste dans le même registre), mais aussi Keira Knightley, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :