‘Boy A’ de John Crowley : le droit à une seconde chance

L’actualité anglaise de ces derniers jours était une occasion de reparler de l’excellent film Boy A de John Crowley (5ème meilleur film de 2009 selon moi).

En effet, il y a quelques jours une des affaires criminelles les plus choquantes de ces dernières années a refait surface. En 1993, deux enfants de 10 ans (Jon Venables et Robert Thompson) ont kidnappé James Bulger, un enfant de 2 ans, dans un centre commercial pour ensuite le torturer et le laisser pour mort sur une ligne de chemin de fer. Les deux enfants seront condamnés puis libérés après 8 ans de rééducation à l’âge de 18 ans, avec une nouvelle identité.

Cette semaine, le drame se rappela au souvenir de toute la Grande-Bretagne. Jon Venables (Child A), l’un des meurtriers,  aujourd’hui âgé de 27 ans, a été de nouveau incarcéré pour avoir violer les termes de sa libération.

Le film Boy A (les délinquants mineurs sont désignés par une lettre) est une adaptation d’un roman de Jonathan Trigell qui a librement adapté ce fait divers. Le roman, tout comme le film, ne retrace pas l’histoire de ce fait divers mais a pris le parti de se concentrer sur la vie d’un jeune  meurtrier à sa sortie de prison.

Jack Burridge (Andrew Garfield) est libéré de prison à l’âge de 24 ans. Aidé par son contrôleur judiciaire (Peter Mullan), il tente de se réinsérer . Il a un travail, s’est fait quelques amis et a peut-être rencontré l’amour. Jack a trouvé une certaine stabilité mais vie toujours dans la peur que sa véritable identité soit découverte.

Le film suit le jeune Jack dans ses joies, ses doutes et sa tentative de devenir un jeune homme comme les autres.

Boy A pose la question de la seconde chance et du regard que la société porte sur ses enfants meurtriers. Est-ce que certaines personnes considérées par une grande partie de l’opinion comme des monstres ont le droit de commencer une nouvelle vie ?  Est-ce que ces personnes doivent être mis à l’écart  ?

Le film Boy A n’entre pas aussi  » frontalement  » dans ce débat mais fait réfléchir. Le fait de suivre Jack dans sa  » nouvelle vie  » pousse le spectateur à se poser la question du droit à l’oubli, de la réhabilitation …

Ce débat mérite d’être mené d’autant plus que dans le film, tout comme dans l’affaire du meurtre de James Bulger, une nouvelle identité a été donnée aux meurtriers afin de les protéger.  Ils ont ainsi pu refaire leurs vies sans que personne ne soit informé des actes qu’ils ont commis (pour info, Jon Venables l’un des meurtriers de James Bulger est sur le point de se marier !). En Grande-Bretagne, beaucoup se demandent si ces meurtriers méritent une telle protection ?

Bref, Boy A est un film qui soulève de vraies questions.  John Crowley a su en faire une un film sobre et émouvant aidé par la performance d’Andrew Garfield, très touchant et juste. Diffusé à la télévision anglaise, le film a été récompensé par la British Academy Television notamment dans les catégories du meilleur acteur et du meilleur réalisateur.

Boy A est disponible en DVD !

Publicités

~ par Mado sur 6 mars 2010.

5 Réponses to “‘Boy A’ de John Crowley : le droit à une seconde chance”

  1. Bonjour, je suis très intéressée par l’affaire du meurtre de James Bulger, c’est ainsi que j’ai pu voir votre article. Cependant, comment savez-vous que Jon Venables va se marier? Ces informations ne sont-elles pas censées être confidentielles? Si le public connait ces informations, alors sa fiancée connait-elle l’horrible passé de son futur mari? Cela soulève beaucoup de questions…

  2. Nous n’en savons rien, en effet – mais les tabloïds ont relatés beaucoup d’informations invérifiables et invérifiées au sujet de ces deux adultes… J’ai trouvé des forums où des gens tendent des pièges à leurs collègues pour découvrir s’ils sont les deux meurtriers, afin de les exposer à la violence terrifiante de la foule. Plusieurs groupes sur Facebook s’en font l’écho.
    Je viens d’acheter le film, j’ai hâte de le voir…

  3. Bonsoir et merci pour vos réactions.
    Beaucoup de journaux et de tabloïds anglais ont diffusé des informations sur la vie que mènerait aujourd’hui Jon Venables. Pour ma part, j’ai entendu parlé de son éventuel mariage cette semaine sur  » BBC London  » et apparemment sa future épouse ne saurait rien du passé de son compagnon. Ce qui a fait l’objet d’un débat . Doit-elle être informée de sa véritable identité ? Aujourd’hui les sources d’informations au sujet de Jon Venables sont diverses : rumeurs, fuites … Il faudra, selon moi, patienter pour faire la lumière sur cette histoire et connaître la vérité !

  4. […] révélations de l’année passée, Carey Mulligan (An Education) et Andrew Garfield (la star Boy A, qui reste dans le même registre), mais aussi Keira Knightley, Charlotte Rampling et Sally […]

  5. […] pas les interprètes, tous magistraux, notamment Andrew Garfield (vu dans Boy A) décidément promis à un grand avenir. David Fincher vient de réaliser un petit chef […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :